Publié le 22 février 2022,

Selon le baromètre annuel du spécialiste français Recommerce sur les ventes de smartphones, le pouvoir d’achat est la première préoccupation des acheteurs de produits reconditionnés.

Les Français sont de plus en plus nombreux à se laisser tenter par l’achat d’un téléphone reconditionné. C’est le constat dressé par le baromètre annuel des ventes de smartphones reconditionnés de l’entreprise française Recommerce. Selon l’étude publiée ce mardi 22 février, plus d’un tiers (37%) des consommateurs a déjà sauté le pas, même si l’Hexagone est encore loin derrière ses voisins européens comme la Roumanie (67%) ou le Royaume-Uni (50%).

Le premier argument qui motive les consommateurs français est le prix, un facteur décisif dans deux tiers des achats. La raison est simple, les téléphones reconditionnés coûtent moins cher que les neufs.

«Les terminaux reconditionnés coûtent 30 à 40% de moins que les terminaux neufs récents, on peut aller jusqu’à -70% pour ceux qui ont été mis sur le marché il y a 3 ou 4 ans»

Benoit Varin, Cofondateur

Une préoccupation budgétaire qui se place loin devant «la motivation d’une action écologique» qui n’incite qu’a 37% (-2 points) des achats. Il s’agit désormais du troisième motif le plus courant, «l’action écologique était pourtant en deuxième position l’année dernière», note Benoît Varin. Le deuxième motif est la présence d’une garantie sur ces appareils, elle motive 39% des consommateurs.

Pour la revente de son ancien téléphone, la logique est la même, le pouvoir d’achat prime. Parmi la faible proportion de personnes qui remettent sur le marché leur ancien appareil (27%), le premier objectif est de dégager un profit à court terme. «[La revente] permet pour 35% d’entre eux (+5pts) de payer moins cher leur futur smartphone ou d’être payé immédiatement», explique Recommerce. L’objectif environnemental connaît là encore un recul, «c’est une motivation qui passe au second plan et perd 7 points (30%)».

L’achat d’appareils reconditionnés est très judicieux d’un point de vue environnemental. «En moyenne, faire l’acquisition d’un téléphone mobile reconditionné plutôt que d’un neuf permet d’éviter 91 à 77% d’impact annuel. Cela revient à prévenir l’extraction de 82kg de matières premières et l’émission de 25kg de gaz à effets de serre par année d’utilisation», souligne un rapport de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) datant de 2021.